Bibliothèque électronique gratuite

Un temps supérieur à l'espace- La vie cloîtrée selon Thérèse d'Avila - Lucie Rivière

PRIX: GRATUIT
FORMAT: PDF EPUB MOBI
DATE DE SORTIE: 16/02/2018
TAILLE DU FICHIER: 9,37
ISBN: 978-2-84713-548-0
LANGUE: FRANÇAIS
AUTEUR: Lucie Rivière

Lucie Rivière libri Un temps supérieur à l'espace- La vie cloîtrée selon Thérèse d'Avila epub sono disponibili per te dopo la registrazione sul nostro sito web

Description:

Le Pape François a cette phrase lumineuse : "le temps est supérieur à l'espace" (Evangelii Gaudium). A la lumière de cet énoncé, notre auteure déploie la fécondité de cette affirmation dans la vie d'une moniale carmélite. Loin des grandes théories, chaque chapitre du présent ouvrage se veut comme une fenêtre ouverte sur cet espace particulier qu'est un monastère de Carmélites, lui-même ouvert à toute la profondeur du temps : le temps qui passe ici-bas, le temps de Dieu qui vient, l'éternité qui est déjà commencée... Un temps, qui accueilli pour lui-même, permet à chacun de transcender les limites de son espace. Un regard original, incisif et amoureux sur la vie des carmélites.

...e soigner le mieux possible les habitants du qua ... Famille carmélitaine ... ... On … de soif si on n'avait pas emporté une bouteille d'eau. aurais mort serait mort mourrais. Si tu n'avais pas mangé tant de glace hier, aujourd'hui tu … mal à la gorge. n'avais pas n'aurais pas n'aurais pas eu. Jamais d'espace avant la virgule et le point, toujours un espace après. Il a vu Pierre, Paul, Jacques et les autres. Tous allaient bien. Il vaut mieux utiliser l'espace insécable dev ... L'Extase de sainte Thérèse — Wikipédia ... . Il vaut mieux utiliser l'espace insécable devant les signes de ponctuation qui requièrent l'espace, afin d'éviter que le signe soit rejeté seul en début de ligne. Thérèse me rappelle le petit colporteur qui, l'an passé, m'apporta des almanachs pendant que sa femme accouchait. Bien que sachant à n'en point douter que Thérèse avait été laide et dépourvue de tout agrément dès sa jeune saison, je hochai la tête et lui dis avec une détestable malice J'ai répondu que nous le ferions dès qu'elle le voudrait. Je lui ai parlé alors de la proposition du patron et Marie m'a dit qu'elle aimerait connaître Paris. Je lui ai appris que j'y avais vécu dans un temps et elle m'a demandé comment c'était. Je lui ai dit que c'était sale et qu'il y avait des pigeons et des cours......